Scroll
Domaine_de_La_Croix_Actualite_Vue_Exterieur

L’authenticité d’un terroir

LES ATOUTS DU DOMAINE DE LA CROIX

Dans l’univers des Crus Classés de Provence, le Domaine de La Croix possède un territoire maritime aux qualités intrinsèques uniques qui confèrent aux vins un supplément d’âme singulier et complexe, tout en élégance et finesse…

Le vignoble du Domaine de La Croix, le plus important des Crus Classés Côtes de Provence, jouit d’une situation géographique en bord de mer et d’un microclimat exceptionnel.

Soumis aux influences maritimes et noyés de soleil, ses trois terroirs très diversifiés, dont un petit bijou nommé Bastide Blanche, produisent des raisins d’une grande qualité. Ici, l’encépagement profite d’un ensoleillement unique et de belles influences maritimes propices à son épanouissement. Les sols, hétérogènes mais à dominante sablo-schisteuse, permettent aux racines de pénétrer en profondeur, rendant les vignes moins sensibles au manque d’eau, favorisant également la finesse des arômes et la complexité.

 

Outre la qualité de ses terroirs, le Domaine de La Croix est doté d’un outil ultra-performant : un chai avant-gardiste de 3 500 m2, parfaitement intégré dans son environnement classé car enterré sous 8 mètres de terre. Conçu par l’architecte tropézien François Vieillecroze, il est pourvu d’équipements de dernière génération permettant de conduire des vinifications ultra-précises.

Son histoire : chronique d’une renaissance réussie

Domaine renommé en Côtes de Provence, laissé à l’abandon durant de nombreuses années, le Domaine de La Croix a bénéficié d’un travail colossal nécessitant d’énormes investissements portés par le Groupe Bolloré qui l’a acquis en 2001...

Créé en 1882, par un certain Monsieur de Vrégille, le Domaine de La Croix est à l’origine du village de La Croix Valmer. Il acquiert rapidement une belle renommée et obtient la mention « cru classé » en Côtes de Provence, une reconnaissance historique portée par la qualité intrinsèque de son terroir et de sa climatologie.

Mais après avoir connu des heures de gloire, le Domaine de La Croix connait la déshérence jusqu’à son rachat par le groupe Bolloré connu pour sa capacité à relever les défis et son engagement pour le développement durable. Alors, comme il s’y était engagé, le groupe a investi d’importants moyens pour faire renaître le domaine et redresser son identité. Un labeur titanesque a été consacré à la résurrection qualitative du vignoble (renouvellement de 80 % des vignes) et d’importants investissements ont été réalisés dans les nouvelles technologies, notamment dans la création d’un chai ultra-moderne. Aujourd’hui, totalement renouvelé, le domaine développe le fabuleux potentiel de ses terroirs et peut s’enorgueillir de proposer une intéressante palette de vins allant des vins sympathiques à des vins complexes et aromatiques, dignes des plus belles tables.

« Le Domaine de La Croix a renoué avec l'excellence grâce à des gigantesques travaux et la conduite de vinifications ultra-précises »


Hélène SINAEVE

Ses ambitions : Faire rayonner le titre de Cru Classé

En 1955, le Domaine de La Croix obtient le titre très convoité de Cru Classé de Provence pour la qualité supérieure de ses terroirs, de sa climatologie et de son savoir-faire. Aujourd’hui, plus que jamais, il fait honneur à ce titre exceptionnel et entend le faire rayonner à travers le monde.

Grâce aux gigantesques travaux engagés sur le vignoble et la conduite de vinifications ultra-précises menées par l’équipe, le Domaine de La Croix a renoué avec l’excellence.

Pour preuve : chaque année, ses cuvées sont récompensées des plus hautes distinctions dans les concours reconnus. Pour n’en citer que quelques-unes : en 2016, 2017 et 2018, « Bastide Blanche » Rouge remporte une médaille d’or au Concours Général Agricole de Paris, et en 2017, une médaille d’or au Concours des Grands Vins de France à Mâcon.

 

Les rosés ne sont pas en reste : en 2017, au Concours Général Agricole de Paris, médaille d’or pour « Éloge » Rosé et médaille d’argent pour « Bastide Blanche » Rosé. En 2018, à ce même concours, médaille d’or pour « Bastide Blanche » Rosé et médaille d’argent pour « Éloge » Rosé.